Les lance-flammes
Les lance-flammes

Depuis la première guerre mondiale, des recherches avaient été faîtes sur différents types de lance-flammes, mais rien de convainquant n’était sortit de ces expérimentations. C’est seulement pendant la seconde guerre mondiale que les lances-flammes ont été efficaces. Deux types de lances flammes ont été utilisés durant le conflit : le portatif et celui monté sur véhicule.

Le lance-flammes M1

Présenté en 1942, il est composé de 3 parties: un pistolet de flamme, un réservoir sous pression, et un réservoir de carburant tenant 18 litres d’essence (assez pour approximativement cinq éclats de deux secondes chacun). Pour mettre le feu au carburant, le système d’allumage faisait des étincelles, mais il s’est avéré que ce systême était défaillant, et le GI devait le plus souvent utiliser son Zippo pour l’allumer.

Le lance-flammes M1A1

Présenté en 1943, il n’utilise plus le même carburant. C’est maintenant du napalm qu’on utilise, pour une plus grande efficacité. La gamme des lances-flammes est accrue, mais ils sont tous semblables au M1. Le manuel technique du flamethrower était le TM 3-375. Il exigeait qu’un aide soit présent pour ouvrir les valves de carburant et pour porter le carburant supplémentaire, des outils, et les armes (opérateur + aide). L’opérateur devait quand à lui porter le lance flammes, viser, et tirer sur les cibles. Approximativement 14.000 M1A1 ont été produits jusqu’à ce qu’ils aient été remplacés par le M2-2.

Le lance-flammes M2-2

Présenté en 1944, était plus léger et l’ennuyeux allumage électrique a été remplacé par un système plus fiable, qui employait des cartouches spéciales dans un cylindre de rotation pour mettre à feu le carburant.

Cette arme n’a que peu été utilisée sur le théâtre européen, mais l’armée et les corps marins les ont trouvés de valeur inestimable dans le théâtre Pacifique. En effet, ces lances flammes étaient pécieux pour nettoyer les positions d’ennemis fanatisés, combattant jusqu’à la mort et se retranchant dans des tunnels. Durant l’année 1944, les M2-2, alors portés par deux personnes ont été montés sur des réservoirs de M-4 Sherman.

Caractéristiques techniques du lance-flammes M1

  • Type : Lance-flammes
  • Fonctionnement : Envoi de liquide enflammé sur la cible
  • Cadence de tir : Jets de flammes de 1 à 10 sec
  • Chargeur : 18 litres d’essence (ou de napalm pour le M1A1)
  • Précision : Excellente
  • Portée : 30-40 mètres
  • Masse : 35 Kg

Quelques photos des lance-flammes

8731596 orig - Un Marines avec son lance-flammes à Iwo Jima, en 1945
Un Marines avec son lance-flammes à Iwo Jima, en 1945
mc war story 1 - Les Marines Stanley A. Parks (gauche) et Randolph Peters posent avec un lance-flammes M1A1 à Peleliu en 1944
Les Marines Stanley A. Parks (gauche) et Randolph Peters posent avec un lance-flammes M1A1 à Peleliu en 1944
USm2flamethrower - Un soldat de la 33rd Infantry Division utilise un lance-flammes M2
Un soldat de la 33rd Infantry Division utilise un lance-flammes M2
M1A1 flamethrower fired at bunker - Utilisation d'un M1A1 contre un bunker ennemi en mars 1944
Utilisation d’un M1A1 contre un bunker ennemi en mars 1944
m1 flamethrower 4 - Ce soldat vient d'utiliser son lance-flammes M1
Ce soldat vient d’utiliser son lance-flammes M1

Bonus : Vidéo du lance-flammes M1

COMMENTER

Ecrivez votre commentaire !
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.